Accueil / Vie quotidienne / Itinérance, voyages et exil / Etudes modernes / Etudiants hollandais dans les collèges (...)

Etudiants hollandais dans les collèges français, XVIIe-XVIIIe siècles

Willem Frijhoff

Frijhoff, Willem, "Etudiants hollandais dans les collèges français, XVIIe-XVIIIe siècles", dans Lias, vol. 3, 1976.

Extrait de l’article

La peregrinatio academica en pays étranger fut, au moins jusque dans le troisième quart du XVIIe siècle, un fait dont l’importance n’est plus à souligner. En saisir les modalités exactes s’avère plus difficile. Surtout pour le XVIIe siècle français, de très nombreux registres matricules ont disparu ou n’ont été conservés que d’une manière très fragmentaire. D’autre part, il est très vraisemblable que les études universitaires au sens propre du terme ne constituaient qu’une partie de l’attrait de la peregrinatio. Le Val-de-Loire, par exemple, attirait d’assez nombreux étrangers vers ses célèbres Écoles d’Équitation (Angers, Saumur) et vers ses Académies nobles (Blois), destinées avant tout à l’enseignement des arts utiles au genre de vie qui était propre à la noblesse (équitation, blason, escrime, danse, luth et violon, langue française, fortification, etc.).

Lire la suite (Radboud Universiteit Nijmegen)