Accueil / Art et culture / Époques, iconographie et styles / Etudes modernes / Quel est le roi des animaux ?

Quel est le roi des animaux ?

Michel Pastoureau

Pastoureau, Michel, "Quel est le roi des animaux ?", dans Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public, 15e congrès, Toulouse, 1984, Le monde animal et ses représentations au moyen-âge (XIe - XVe siècles), pp. 133-142.

Extrait de l’article

Quel est le roi des animaux dans l’imaginaire de l’homme médiéval ? La question est moins simple et moins anecdotique qu’il n’y paraît. Elle semble au contraire mettre en jeu des faits de sensibilité d’une grande ampleur, à la fois dans l’espace et dans la durée. A l’échelle de l’Occident, elle traduit notamment une forte tension entre une Europe germanique et celtique pour qui l’ours est ou a été le roi des animaux, et une Europe romane pour qui ce rôle est tenu par le lion. Qu’à partir du XIIe siècle le lion commence de l’emporter à peu près partout sur l’ours est en soi un important document d’histoire culturelle. Mais étudier le comment et le pourquoi de cette victoire du lion ne suffit pas. Il faut aussi mettre en valeur le rôle ambigu, impérial, « perpendiculaire » de l’aigle, qui détourne parfois à son profit le conflit entre l’ours et le lion.
Car il y a en définitive trois rois des animaux dans l’imaginaire et dans la sensibilité de l’homme occidental : l’ours, le lion et l’aigle. Pour tenter de saisir les enjeux idéologiques et les conséquences politiques ou culturelles de leurs rivalités, deux disciplines me paraissent ouvrir à l’historien des pistes fructueuses et nuancées : l’héraldique et l’emblématique.

Lire la suite (Persée)