Accueil / Représentation et festivités / Entrées et cortèges / Etudes modernes / Triomphes royaux dans les Entrées toulousaines (...)

Triomphes royaux dans les Entrées toulousaines des XVIe et XVIIe siècles

Colin Debuiche

Debuiche, Colin, « Triomphes royaux dans les Entrées toulousaines des XVIe et XVIIe siècles », dans Les Cahiers de Framespa, 11, 2012.

Résumé de l’article

L’entrée royale fut un rituel monarchique privilégié de la fin du Moyen-âge au XVIIe siècle. Elle était l’occasion pour la ville de voir la « face sacrée » du roi et de se présenter sous son meilleur jour : hiérarchisée et unifiée dans son allégeance. Les édiles organisateurs s’attachaient également à défendre les privilèges de la ville. Ainsi, cet événement, rare et éphémère, était-il l’instant d’un face à face subtil exprimé à travers un programme iconographique dense. Toulouse, capitale du Languedoc, fut souvent visitée par ses souverains. Les décors réalisés, dans un même contexte de troubles religieux, lors des entrées de Charles IX en 1565 et de Louis XIII en 1621, sont étudiés afin d’évaluer l’évolution de ce face à face entre la ville et son roi et de replacer les pratiques toulousaines dans un contexte national de célébration du souverain en pleine mutation de la fin du XVIe au milieu du XVIIe siècle.

Lire la suite (revues.org)