Accueil / Vie quotidienne / Corps, costume et parure / Etudes modernes / Le costume de l’Empereur en Occident (IVe-Xe (...)

Le costume de l’Empereur en Occident (IVe-Xe siècles)

Laurence Odier

Odier, Laurence, Le costume de l’Empereur en Occident (IVe-Xe siècles), master 1, université de Grenoble 2, 2009.

Résumé du texte

L’histoire du costume connaît un intérêt croissant depuis quelques années. Nous traiterons la question du costume impérial, en Occident, durant la fin de l’Empire romain et le Haut Moyen-Age. C’est-à-dire de Dioclétien (v. 245-305) jusqu’à la fin du règne de l’empereur Henri II (973-1024). Cette question n’a pas encore fait l’objet d’une étude générale. Elle doit être abordée à partir des sources littéraires et artistiques ainsi que du rare mobilier transmis. La question sera traitée sur deux ans. La première année de master est principalement consacrée à la réalisation du corpus iconographique. L’analyse du corpus, mis en regard avec les documents textuels, fera l’objet d’une synthèse durant la deuxième année de master. Le corpus est composé d’une partie antique et d’une partie médiévale. Il s’agit de regrouper les représentations où le costume de l’empereur est visible, dans les limites chronologiques et géographiques définies pour le sujet. Les sources retenues sont principalement les sculptures, les mosaïques, les ivoires auxquels il faut ajouter la vaisselle en argent pour la période antique et les enluminures, principale source de la période médiévale. Afin que le corpus reste raisonnable, les monnaies et les sceaux n’y figurent pas ou partiellement. Un tableau fait la synthèse du nombre des représentations du corpus, en fonction des empereurs et des sources. Au total, le corpus compte cent vingt fiches, quarante-six pour la partie antique et soixante-quatorze pour la partie médiévale. Un troisième tableau présente, à titre indicatif, les représentations des empereurs de Conrad II à Frédéric Ier. Chaque représentation d’un empereur possède une fiche explicative. Elle indique, dans la mesure du possible, la nature, le support, les dimensions, la date, la provenance et les informations relatives à la conservation de la source. Puis, une partie, « description et remarques », divisée en deux sous-parties, indique en premier, l’identité de l’empereur, les éléments du décor, l’éventuelle présence et la nature des personnages qui l’accompagnent. Et ensuite, elle fait la description des vêtements dans l’ordre suivant : le manteau, la cuirasse, la ou les tuniques, le collant, les chaussures puis séparément, des coiffes, des attributs et des objets. Les références bibliographiques sont indiquées en fin de fiche.

Consulter le texte (DUMAS)