Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Colloques et journées d’études / 23-24 septembre 2013, Paris : Les mentions de (...)

23-24 septembre 2013, Paris : Les mentions de chancellerie : entre technique administrative et savoir de gouvernement

Les mentions de chancellerie sont de brèves notes portées au bas des actes de chancellerie médiévaux par les différents services en charge de leur élaboration. Il s’agit là d’une technique de gestion de l’écrit qui recèle des enjeux pratiques et symboliques, que le présent colloque entend explorer dans une perspective comparée, en diachronie et en synchronie. On vise en particulier à définir les conditions dans lesquelles s’est constituée cette technique administrative, en étudiant sa genèse, sa diffusion et son érection en savoir, ainsi que les compétences individuelles mises en jeu par ces phénomènes. Il s’agira également d’explorer la transformation progressive de cette technique en un outil par lequel l’autorité émettrice représente son pouvoir, et de déterminer les modalités d’une transformation qui a conduit les mentions de chancellerie à devenir un enjeu politique.

Programme

Lundi 23 septembre
École nationale des chartes

9h45 : ouverture par Jean-Michel Leniaud, directeur de l’École nationale des chartes
10h : Olivier Canteaut (École nationale des chartes), Introduction

I. Pratiques et modèles royaux
Présidence : Élisabeth Lalou

10h20 : Philippe Depreux (université de Limoges), Les mentions hors teneur des diplômes de rois et empereurs aux temps carolingiens, entre notes de chancellerie à usage interne et instruments de communication politique
11h05 : Nicholas Vincent (University of East Anglia), La chancellerie des rois Plantagenets, 1154-1216 : quelques réflexions
11h35 : Olivier Canteaut (École nationale des chartes), Les mentions de chancellerie sur la scène de l’acte royal (France — Angleterre, xiiie-xve siècle)

II. Chancelleries pontificale et cardinalices
Présidence : Bernard Barbiche

14h : Patrick Zutshi (University of Cambridge, Corpus Christi College) et Peter Linehan (University of Cambridge, St John’s College), The activities of proctors in the papal chancery in the early thirteenth century : the evidence of the top right hand corner
14h30 : Pierre Jugie (Archives nationales), Les mentions hors teneur dans les actes de la chancellerie pontificale sous Innocent VI (1352-1362)
15h : Armand Jamme (CNRS, CIHAM / École française de Rome), Marques internes de production et surcroît de validité : les mentions hors teneur dans les actes des vicaires généraux du pape en Italie centrale (1353-1378)

III. Les processus de diffusion (I) : les juridictions locales françaises

Présidence : Jean-Pierre Brunterc’h

15h45 : Ghislain Brunel (Archives nationales), La construction d’une routine notariale : le cas de l’officialité soissonnaise (xiiie siècle)
16h15 : Olivier Guyotjeannin (École nationale des chartes), Premiers dévoilements ? La pratique des officialités (Paris, xiiie siècle)
16h45 : Caroline Bourlet (CNRS, Institut de recherche et d’histoire des textes), Isabelle Bretthauer (université Paris Diderot–Paris 7) et Julie Claustre (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Les mentions hors teneur, traces des pratiques de travail des notaires du Châtelet de Paris

Mardi 24 septembre
Archives nationales, site de Paris

9h30 : ouverture par Agnès Magnien, directrice des Archives nationales
IV. Les processus de diffusion (II) : les principautés face au modèle souverain ?
Présidence : Olivier Mattéoni
9h45 : Claude Jeay (archives départementales d’Ille-et-Vilaine), Signer en chancelleries : influences, mimétisme et transmission (France, xive-xve siècles)
10h15 : Valeria Van Camp (université de Namur), L’apparition des mentions hors teneur sur les chartes des comtes de Hainaut, ca 1320-1360
10h45 : Anne Lemonde-Santamaria (université Pierre-Mendès-France Grenoble 2),Les prescriptions législatives en matière de pratiques de chancellerie : l’exemple des mentions hors teneur définies par les grandes ordonnances du dauphin Humbert II (1336-1340)
11h30 : Julia Hörmann-Thurn und Taxis (Universität Innsbruck), The role of chancery notes in chancery administrations and their historical value. The case of the Bavarian and Tyrolean chanceries under the reign of Ludwig of Brandenburg (1342-1361)
12h : Isabella Lazzarini (università degli studi del Molise), L’ordre interne des textes : les mentions de chancellerie dans les registres princiers italiens (xve siècle)

V. Devenirs modernes
Présidence : Marc Smith

14h : Roseline Claerr (Archives nationales / CNRS), « Par le roy estant en son Conseil ». Évolution des mentions hors teneur à l’époque moderne : l’exemple des actes de Henri II (1547-1559)
14h30 : Jean-Marie Cauchies (Académie royale de Belgique / université Saint-Louis–Bruxelles), Les mentions hors teneur à la chancellerie princière des Pays-Bas bourguignons (milieu du xve-milieu du xvie siècle) : des contrôles en cascade
15h : Nicolas Simon (université Saint-Louis–Bruxelles), Les mentions hors teneur de la chancellerie de Philippe II et des archiducs Albert et Isabelle : exemple d’une systématisation des pratiques relatives à la décision politique
16h : Jean-Philippe Genet (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Conclusions