Accueil / Vie quotidienne / Itinérance, voyages et exil / Etudes modernes / Le thermalisme européen au XVIIIe siècle. Étude (...)

Le thermalisme européen au XVIIIe siècle. Étude comparative de quelques villes d’eaux. France, Angleterre, Belgique, Suisse, Italie, Allemagne

Lysanne Roux

Roux, Lysanne, "Le thermalisme européen au XVIIIe siècle. Étude comparative de quelques villes d’eaux. France, Angleterre, Belgique, Suisse, Italie, Allemagne", master 2, université de Grenoble 2, 2009.

Résumé du texte

Le thermalisme du Siècle des Lumières représente une valeur emblématique de la culture européenne de l’élite au XVIIIe siècle et il demeure un sujet clé de la discipline historique à quiconque s’attache à l’histoire économique, politique ou encore à l’histoire de la médecine et à l’histoire des mentalités. Cette recherche, inscrite au cœur d’une historiographie aujourd’hui vétuste et parcellaire, tente par une approche comparative d’isoler les grandes pratiques homogènes du thermalisme et de mettre en évidence ses divergences. L’auteur s’attarde d’abord à l’image des villes d’eaux européennes. Une image forgée par un imaginaire commun grandement influencé par le récit souvent légendaire de leur fondation et par le façonnement de son espace physique c’est-à-dire par son architecture et son urbanisme. Ces villes sont également des lieux unis par les bienfaits thérapeutiques reconnus de leurs eaux et demeurent des hauts lieux de la médecine du XVIIIe siècle propice au développement d’un discours scientifique. L’auteur s’intéresse ensuite à ces micros sociétés qui se forment l’espace d’une saison, où s’exercent les mondanités et une forme de sociabilité particulière affirmant ainsi cette spécificité propre aux villes d’eaux européennes du XVIIIe siècle tenant à une ambivalence d’un lieu de cure et d’un lieu propice à l’oisiveté et aux plaisirs. L’auteur s’attarde finalement à étudier l’entrée du thermalisme dans le nouveau siècle. C’est poussé par un climat politiquement bouillonnant qui permettra la mise en place des conditions, surtout économiques, nécessaires à la révolution thermale, mais également par la vague romantique, que s’épanouira le siècle d’or du thermalisme.

Lire le texte (DUMAS)