Accueil / Histoire et fonction / Éducation et formation / Etudes modernes / Éduquer des corps nobiliaires à la fin du (...)

Éduquer des corps nobiliaires à la fin du XVIIIe siècle : l’exemple de Mme de Genlis

Jean-Baptiste Le Cam

Jean-Baptiste Le Cam, « Éduquer des corps nobiliaires à la fin du XVIIIe siècle : l’exemple de Mme de Genlis », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, n° 120, 2013, p. 19-32.

Extrait de l’article

Lorsque l’on se penche sur le champ historiographique de la culture et l’éducation du corps au XVIIIe siècle, il apparaît qu’un certain nombre de travaux, dont certains sont considérés comme des références majeures, sont sous-tendus par une logique réductrice fondée sur la transposition mécanique du conflit de classes dans le domaine du corps et ce, souvent à l’aune du prisme déformant de la Révolution française. Ainsi, Georges Vigarello voit dans les mutations qui traversent la culture et l’éducation corporelles au siècle des Lumières le signe de la montée d’une bourgeoisie qui, avant de prendre le pouvoir politiquement, imposerait un nouveau rapport au corps normé par les principes éclairés...

Lire la suite (revues.org)