Accueil / Art et culture / Mécénat, collections et gestion / Etudes modernes / Les manuscrits de Claude d’Urfé (1501-1558) au (...)

Les manuscrits de Claude d’Urfé (1501-1558) au château de La Bastie

André Vernet

Vernet, André, "Les manuscrits de Claude d’Urfé (1501-1558) au château de La Bastie", dans Comptes-rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 120e année, n° 1, 1976, p. 81-97.

Début du texte

La bibliothèque réunie par Claude d’Urfé (1501-1558) en son château de La Bastie, en Forez, sur les bords du Lignon, près de Montbrison, est plus célèbre que connue.
On se contente généralement de citer la notice que lui a consacrée, en 1644, le P. Louis Jacob dans son Traicté des plus belles bibliothèques publiques et particulières... Claude d’Urfé, nous dit-il, fut un « homme d’un grand jugement et doctrine : car il dressa une splendide et riche Bibliothèque dans ce chasteau, où il mit plus de 4.600 volumes, entre lesquels il y avoit deux cens manuscrits en velin, couverts de velours verd ». L’essentiel est dit. Auguste Bernard, en 1839, dans son ouvrage sur Les d’Urfé, n’en sait pas plus. L. Delisle, dans le Cabinet des manuscrits et à diverses occasions, énumère les manuscrits recueillis par la Bibliothèque nationale, sans entrer dans le détail. Henry Martin fera de même, en 1900, pour ceux de la Bibliothèque de l’Arsenal. L’Armorial des bibliophiles de Lyonnais, Forez, etc., publié en 1907, enrichit malencontreusement la liste d’une série de dix-sept articles empruntés à la Bibliotheca Parisiana vendue à Londres en 1791. Le chanoine O.-C. Reure n’aborde le problème qu’en passant dans son Honoré d’Urfé1910), bien que, précise- t-il, il ait « fait sur ce sujet des recherches spéciales, dont il pourrait être intéressant de publier les résultats ».

Lire la suite (Persée)