Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / La construction du militaire

La construction du militaire

Benjamin Deruelle, Bernard Gainot (dir.)

Benjamin Deruelle et Bernard Gainot (dir.), La construction du militaire, Paris, Publications de la Sorbonne, t. 1 : « Savoirs et Savoir-faire militaires à l’époque moderne », 228 p.

Premier volume d’un travail collectif sur la construction du militaire initié dans le cadre du séminaire « Guerre et société à l’époque moderne » dirigé par Hervé Drévillon, Bernard Gainot et Benjamin Deruelle, Savoirs et savoir-faire militaires à l’époque moderne s’attache à la problématique de l’éducation militaire, de la préparation des corps et des esprits, de la transmission des savoirs et savoir-faire ainsi que de la formation d’une identité spécifique du militaire de la fin du XVe siècle au début du XIXe siècle. Le parcours chronologique du présent ouvrage propose ainsi de découvrir les transformations qui affectent ce qu’il est convenu d’appeler la condition militaire et le processus de construction d’une société militaire à part et à côté de la société civile. Dans cette période qui s’étend des guerres d’Italie aux prémices de la guerre industrielle contemporaine, sous le Second Empire, et caractérisée, entre autres, par la « Révolution militaire des Temps modernes », naît alors sous nos yeux l’armée moderne pourvue d’une identité et d’une symbolique propres, de valeurs et d’expériences partagées ainsi que d’une éducation de plus en plus spécifique et spécialisée. Les auteurs nous accompagnent ainsi tout au long d’un processus au sein duquel le militaire se construit comme un homme de métier, distinct tant du guerrier que du mercenaire.

Table des matières

Avant-propos, Eric Gherardi , p. 5

La construction du militaire, du milieu du xve siècle au milieu du xixe siècle . Présentation d’un programme de recherche, Bernard Gainot, p. 9 Introduction et présentation historiographique, Solange Rameix, p. 15

La Formation du Gentilhomme
Entre cavalerie et chevalerie : la formation du noble dans l’écurie du roi au xvie siècle, Benjamin Deruelle, p. 27 L’absence de formation au ban et arrière-ban en Auvergne au xvie siècle ?, Anne-Valérie Solignat, p. 55 L’apprentissage du métier d’officier, entre savoir-faire professionnel et distinction aristocratique (1682-1696), Hervé Drévillon , p. 79

La discipline
Olivares, la Compania de Jesus y la educacion de la nobleza . Los Estudios Reales del Colegio imperial de Madrid y otros proyectos del conde duque, Adolfo Carrasco Martinez , p. 95 Les enjeux de la formation du soldat. A propos de la métaphore mécanique dans les mémoires d’officiers de la seconde moitié du xviiie siècle, Arnaud Guinier, p. 119 La référence à Suffren dans le débat sur le recrutement et la formation des officiers de marine, de Choiseul à la création de l’Ecole navale, Martin Motte, p. 143

L’institutionnalisation
Les aspects militaires dans la formation des élèves de l’Ecole royale militaire d’Effiat, Olivier Paradis, p. 171 L’Ecole speciale militaire et les quarante premiers « Bellifontains », Capitaine Michael Bourlet, p. 195

Conclusion . D’une discipline à l’autre Hervé Drévillon, p. 211."