Accueil / Vie quotidienne / Sociabilité et psychologie / Etudes modernes / Culture et politique (II). Gogo et ses amis : (...)

Culture et politique (II). Gogo et ses amis : écriture, échanges et ambitions dans un réseau aristocratique de la fin du VIe siècle

Bruno Dumézil

Dumézil, Bruno, « Culture et politique (II). Gogo et ses amis : écriture, échanges et ambitions dans un réseau aristocratique de la fin du VIe siècle », dans Revue historique 3/2007 (n° 643), p. 553-593.

Résumé de l’article

Entre les années 560 et 590, un petit groupe d’évêques et d’aristocrates francs entretiennent des relations privilégiées en dehors de tout lien institutionnel. Gogo, régent d’Austrasie (576-581), semble être la personnalité dominante, mais ses contacts s’étendent au-delà des frontières du Regnum Francorum. Un haut niveau culturel est requis pour entrer dans le cercle des correspondants, qui regroupe à la fois des héritiers et une certaine élite de compétence. Ces « amis de Gogo » participent ensemble à des stratégies politiques, diplomatiques et sociales. Toutefois, le groupe paraît dépourvu d’idéologie et sert essentiellement à défendre les intérêts personnels de ses membres. En période de trouble, il s’avère fragile, même s’il parvient à se recomposer lorsque la situation se stabilise. Une telle structure, légère mais performante, permet de mettre à l’épreuve le concept de réseau pour le haut Moyen Âge.

Lire l’article (cairn)