Accueil / Représentation et festivités / Funérailles et nécropoles / Etudes modernes / La nécropole dynastique des Bourbons à (...)

La nécropole dynastique des Bourbons à Saint-Denis ou l’impossible simple corps du roi

Jean-Marie Le Gall

Le Gall, Jean-Marie, « La nécropole dynastique des Bourbons à Saint-Denis ou l’impossible simple corps du roi », dans Revue historique 1/2006 (n° 637), p. 61-80.

Résumé de l’article

Les Bourbons ont projeté de bâtir à Saint-Denis une chapelle funéraire pour imiter les derniers Valois mais aussi pour honorer les restes des enfants et petits-enfants de France qui y sont de plus en plus systématiquement réunis. Sous les Bourbons, la nécropole royale devient un sanctuaire dynastique qui illustre la perpétuité du sang de France. Ce lieu de mort illustre en fait la naissance.
Pourtant rien ne fut réalisé : les cercueils s’entassèrent dans la crypte tandis que celui du dernier roi resta en représentation dans le chœur jusqu’à la mort de son successeur. L’article montre que ce système n’a rien de provisoire et répond de manière performante au souhait de la monarchie d’établir la transcendance royale dans sa seule descendance et de priver tout autre pouvoir de représenter la majesté royale en présence des restes princiers. La théologie dionysienne des images explique le dispositif dépouillé de présentation funéraire des Bourbons. L’humilité déployée en ce lieu qui leur est réservé et interdit à tous les autres hommes consacre avec tout autant d’efficacité leur sacralisation et leur distinction que les fastes des éphémères pompes funèbres.

Lire l’article (cairn)