Accueil / Art et culture / Sculpture / Etudes modernes / L’œuvre de miséricorde du Roi : la statue de (...)

L’œuvre de miséricorde du Roi : la statue de Louis XIV pour l’Hôtel de Ville de Paris par Antoine Coysevox, 1687-1689

Alexandra Woolley

Woolley, Alexandra, « L’œuvre de miséricorde du Roi : la statue de Louis XIV pour l’Hôtel de Ville de Paris par Antoine Coysevox, 1687-1689 », dans Les Cahiers de Framespa, n° 11, 2012.

Résumé de l’article

Cette étude propose une analyse iconographique de la statue en bronze de Louis XIV réalisée par Antoine Coysevox. Lors des célébrations parisiennes de 1687 qui commémoraient la guérison dite miraculeuse du roi gravement malade, Louis XIV autorisa la ville de Paris à bénéficier de cette nouvelle statue à son effigie. L’œuvre de Coysevox, dévoilée à la capitale en 1689, devint non seulement le symbole de la réconciliation officielle entre Paris et Versailles, mais était également une occasion de promouvoir l’image du Roi très chrétien. Les bas-reliefs qui ornent le socle de la statue mettent en scène en langage allégorique les vertus de ce roi catholique à nouveau miraculé. Le premier représente La Piété donnant à manger aux pauvres, commémorant le pain distribué aux parisiens durant la famine de 1662. Cette action charitable de « nourrir les affamés », œuvre de miséricorde chrétienne, fait pendant au second bas-relief qui montre La Religion terrassant l’Hérésie, en référence à la Révocation de l’Édit de Nantes, décidée en 1685. Ces compositions allégoriques apparaissent ainsi comme un plaidoyer prosélytiste qui atteste que le roi nourrit non seulement le corps de ses sujets, mais également leur âme, scellant l’autorité politique et religieuse du Roi sur la capitale.

Lire la suite (revues.org)