Accueil / Art et culture / Peinture et arts graphiques / Etudes modernes / Une difficile représentation ? Les portraits (...)

Une difficile représentation ? Les portraits de princes calvinistes dans l’Empire allemand à la fin du XVIe siècle

Naïma Ghermani

Ghermani, Naïma, « Une difficile représentation ? Les portraits de princes calvinistes dans l’Empire allemand à la fin du XVIe siècle », dans Revue historique 3/2005 (n° 635), p. 561-591.

Résumé de l’article

Si les portraits de princes luthériens de l’Empire allemand foisonnent dès les premiers pas de la Réformation, utilisés dans des stratégies politiques et confessionnelles, rares sont en revanche les portraits de princes calvinistes dans l’Empire allemand. Cette pauvreté iconographique qui frappe également les portraits des grands Réformateurs est à relier aux débats spécifiques autour de l’image, non seulement religieuse mais aussi du portrait de soi, soupçonné de nourrir l’orgueil du sujet représenté, voire de susciter l’idolâtrie. Cet article s’interroge sur les difficultés auxquelles se heurtent les princes palatins, convertis au calvinisme – une confession qui ne jouit d’aucune reconnaissance légale dans l’Empire – pour forger leurs propres outils de légitimation, entre 1560 et 1620.

Lire l’article (cairn)