Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / Spéculation et société : les grands travaux à (...)

Spéculation et société : les grands travaux à Paris au XIXe siècle

Alain Faure

Faure, Alain, Spéculation et société : les grands travaux à Paris au XIXe siècle, dans Histoire, économie et société, 2004, 23e année, n° 3, p. 433-448.

Extrait de l’article

Cet article constitue l’ébauche d’une réflexion sur l’histoire sociale de l’espace parisien entre 1750 et 1850. Une contradiction se fait jour à partir de 1750 entre les réalités urbaines et les aspirations des élites municipales : l’idéal édilitaire de la circulation de l’air et l’invention de la maison de rapport, nouvelle forme urbaine qui supposait des parcelles de grande étendue, se heurtent à la propriété foncière dans les quartiers du centre. Les riches tendent à quitter le centre pour s’installer dans les faubourgs et en banlieue. Avant même l’intervention d’Haussmann, c’est sans doute la grande peur politique et sociale de 1848 qui provoqua le début de résolution de cette contradiction, par le biais d’une politique d’emprunt et de nouvelles règles d’hygiène publique.

Lire la suite (Persée)