Accueil / Individus, familles, groupes / Nobles et Tiers Etat / Etudes modernes / Charles-Joseph de Ligne (1735-1814) : le (...)

Charles-Joseph de Ligne (1735-1814) : le dernier des hommes d’esprit

Marc Fumaroli

Fumaroli, Marc, Charles-Joseph de Ligne (1735-1814) : le dernier des hommes d’esprit, dans Cahiers de l’Association internationale des études françaises, 2002, n° 54, p. 91-102.

Extrait de l’article

Le prince de Ligne appartient à une famille littéraire des Lumières qui n’a guère retenu l’attention, tant les modernes héritiers des « gens de lettres » et des « philosophes » leur ont jalousement réservé les premiers rôles sur le théâtre de ce siècle. Cette famille des hommes ou des femmes « d’esprit » fut pourtant celle qui donna le ton au style sinon à la pensée du siècle. Les « gens de lettres » et les « philosophes » redoutaient son ascendant, ils rivalisaient avec elle par des moyens intimidants (le paradoxe, la provocation, le scandale, le sarcasme) propres à agiter l’opinion et à mettre la foule des rieurs de leur côté. Ce que l’on appelle aujourd’hui « intellectuel » médiatique est apparu à Paris au XVIIIe siècle, et il a pris le siècle par surprise.

Lire la suite (Persée)