Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / ’Berte as grans piés’ et l’abolition des (...)

’Berte as grans piés’ et l’abolition des frontières génériques chez Adenet le Roi 

Anne Berthelot

Berthelot, Anne, « Berte as grans piés et l’abolition des frontières génériques chez Adenet le Roi », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, 18 | 2009, 329-347.

Extrait de l’article

À la différence des autres œuvres du trouvère que l’on appelle Adenet le Roi, Berte as grans piés se présente comme un texte ambigu, hybride, qui ne cesse de décevoir les attentes du lecteur et se construit, semble-t-il de prime abord, « en dépit du bon sens ». Dès le prologue, le narrateur prend un certain nombre de libertés par rapport aux topoi génériques en vigueur, et la manière dont il traite le matériau – relativement hétéroclite, d’ailleurs – dont il dispose conduit à s’interroger sur la senefiance de l’aventure improbable de Berte, épouse du roi Pépin et future mère de Charlemagne, ainsi que sur le genre dont relève en définitive ce texte qui n’est ni roman, ni chanson de geste, nie vie de sainte, mais un peu des trois à la fois.

Lire la suite (revues.org)