Accueil / Vie quotidienne / Étiquette et hiérarchie / Etudes modernes / La ’mécanique’ de Marly sous le règne de Louis (...)

La ’mécanique’ de Marly sous le règne de Louis XIV : les modalités techniques du logement et leurs conséquences sur l’ordre social

Dominique Adrian

Adrian, Dominique, « La ’mécanique’ de Marly sous le règne de Louis XIV : les modalités techniques du logement et leurs conséquences sur l’ordre social », dans Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, 2012

Résumé de l’article

Voilà un peu plus de trois cents ans, Louis XIV décidait de faire bâtir un petit domaine de plaisance, idéalement situé entre Saint-Germain et Versailles, aux aménagements et à l’embellissement duquel il devait marquer un intérêt constant jusqu’à la fin de son règne. Deux siècles après sa destruction, le château de Marly suscite toujours – et peut-être plus que jamais, comme en témoigne ce colloque – la curiosité et l’admiration. Mais de quelle façon, concrètement, vivait-on à Marly ? Et dans quelle mesure les modalités du logement y confortaient-elles la règle sociale établie par l’étiquette ou, au contraire, avaient-elles pour effet de la modifier ?
Bien que cet ensemble ait aujourd’hui disparu, nous disposons, pour répondre à cela, d’un certain nombre de données autopsiques (vestiges in situ, issus de la fouille ou encore « exilés ») mais aussi et surtout de sources testimoniales riches et variées, qu’elles soient écrites ou iconographiques, qui nous permettent de reconstituer la manière dont étaient logés les occupants du château de Marly, qu’il s’agisse du roi, de sa famille, de ses invités ou encore des gardes et des serviteurs. Au-delà de l’inventaire des dispositifs en présence, l’enjeu est d’appréhender comment les uns et les autres évoluaient dans cet environnement technique, s’y installaient, l’utilisaient.
Analyser le logement à Marly et ses finalités à travers l’étude des dispositifs le constituant - qu’ils soient immobiliers et mobiliers, couverts ou à ciel ouvert, pérennes et éphémères - permet également de comprendre ce qu’il produisait comme manière d’être et comme identité des logés : en quoi il les assimilait ou les différenciait, les isolait ou les réunissait, quels liens ou séparations il établissait entre eux et, par là même, dans quels rôles il les instituait.
Cette communication se propose de présenter quelques exemples concrets de traits marquants du logement à Marly sous le règne de Louis XIV et leurs conséquences sur le plan social.

Lire la suite (CRCV)