Accueil / Individus, familles, groupes / Familles / Etudes modernes / Mariage aristocratique et droit grégorien : un (...)

Mariage aristocratique et droit grégorien : un document du Sancta sanctorum intéressant Besançon et Montbéliard

Bernard de Vregille

Vregille, Bernard de, "Mariage aristocratique et droit grégorien : un document du Sancta sanctorum intéressant Besançon et Montbéliard", dans Bibliothèque de l’école des chartes. 2000, tome 158-2, p. 547-555.

Extrait de l’article

L’autel du Sancta sanctorum, chapelle papale, consacrée à saint Laurent, qui a survécu à la destruction de l’ancien palais du Latran, a longtemps gardé secret le trésor de reliques que le pape Léon III (795-816) y avait enfermé dans une « arche de cèdre ». D’autres reliques y avaient été déposées par la suite, mais plus personne, après l’inventaire qu’en ordonna Léon X en 1513, ne put, durant des siècles, voir de ses yeux ce trésor, protégé par une lourde grille de fer armée de puissants verrous et cadenas. Il fallut attendre 1903 pour que la permission fût donnée au Père Florian Jubaru de vérifier la présence, dans l’arche de cèdre, retrouvée intacte, du chef de sainte Agnès. Et c’est seulement en 1905-1906 que l’extraordinaire ensemble des reliquaires qui y étaient cachés fut inventorié et étudié, à la fois par le Père Hermann Grisar et par Philippe Lauer.

Lire la suite (Persée)