Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / Les ’Cronice ab origine mundi’ de Gonzalo de (...)

Les ’Cronice ab origine mundi’ de Gonzalo de Hinojosa : du manuscrit d’auteur (début du XIVe siècle) à la traduction pour Charles V

Stéphanie Aubert

Aubert, Stéphanie, "Les ’Cronice ab origine mundi’ de Gonzalo de Hinojosa : du manuscrit d’auteur (début du XIVe siècle) à la traduction pour Charles V", dans Bibliothèque de l’école des chartes, 2006, tome 164, livraison 2, p, 561-571

Extrait de l’article

L’événement fondamental de l’historiographie médiévale castillane est la rédaction de la Primera crónica general, qui marque une nouvelle étape dans l’évolution d’une historiographie nationale, écrite désormais en langue vulgaire et sous le patronage royal. Il faudra ensuite attendre les débuts de l’humanisme pour trouver en Castille des ouvrages composés en latin, dans une perspective plus internationale. Or, entre ces deux temps, dès le début du XIVe siècle, l’évêque de Burgos Gonzalo de Hinojosa choisit pour sa chronique le genre universel et la langue latine. Ses Cronice ab origine mundi, isolées dans la production castillane par le double choix de la méthode de la compilation et du latin, ont longtemps été considérées comme archaïques. Ce jugement semblait étayé par leur faible diffusion dans la Castille médiévale, puisqu’elles sont conservées par un seul manuscrit, le P. I. IV de la Real Biblioteca de El Escorial.

Lire la suite (Persée)