Accueil / Histoire et fonction / Perception de la cour & la royauté / Etudes modernes / Hiérarchie sociale linéaire, inconvenance et (...)

Hiérarchie sociale linéaire, inconvenance et despotisme dans le théâtre de Molière : essai de "biocritique"

Gérard R. Montbertrand

Montbertrand, Gérard R., "Hiérarchie sociale linéaire, inconvenance et despotisme dans le théâtre de Molière : essai de ’biocritique’ ", dans Cahiers du XVIIe siècle, 1989, vol. III, 1.

Extrait de l’article

La pièce de théâtre nous demande de l’apprécier sensuellement : c’est une fille de joie ! Le rideau se lève ; elle s’ouvre toute grande sur la scène et se donne à des dizaines de voyeurs. Elle aguiche le spectateur, le frôle, l’émoustille : c’est une allumeuse. Il rit, il pleure, il gémit, tousse, se tait. Elle est cruelle, elle est belle. Elle le comble, elle le trompe. Il vibre, il palpite, il est ivre. Il oublie presque qu’il est mortel. La représentation terminée, il se retrouve seul. La pièce de théâtre est satanique, féline, et fatale.

Lire la suite (Société d’études pluridisciplinaires du dix-septième français)