Accueil / Vie quotidienne / Sociabilité et psychologie / Etudes modernes / Héroisme et valeurs artistocratiques dans les (...)

Héroisme et valeurs artistocratiques dans les Mémoires du Cardinal de Retz

Gabriel Haddad

Haddad, Gabriel, "Héroisme et valeurs artistocratiques dans les Mémoires du Cardinal de Retz", dans Cahiers du XVIIe siècle, 1990, vol. IV, 2.

Extrait de l’article

A peu de choses près, les valeurs aristocratiques au XVIIème siècle sont les mêmes dans le théâtre classique que dans la vie réelle telle qu’elle est décrite dans les Mémoires du Cardinal de Retz. Ces valeurs sont représentées dans leur pleine excellence par le héros, dont la définition reste la même, pour Racine et Corneille, qu’au temps de l’Iliade. « Celui qui sait parler et qui sait se battre », c’est ainsi que Phénix définit Achille ; Retz dira « homme de cœur et d’esprit ». C’est la présence de ces deux qualités chez ses personnages qui leur vaudra, à ses yeux, la gloire du héros. Par la relation d’actes et de paroles, Retz fournit au lecteur les éléments nécessaires pour juger la part de l’héroïsme. Les données morales de cette relation sont invariablement les mêmes : la naissance, le cœur (=la valeur militaire), l’esprit (=le jugement), l’honneur ou la préséance, la probité, l’individualisme.

Lire la suite (Société d’études pluridisciplinaires du dix-septième français)