Accueil / Vie quotidienne / Sociabilité et psychologie / Etudes modernes / Amitiés de femmes, ordre social et ordre (...)

Amitiés de femmes, ordre social et ordre narratif dans les romans français en vers du XIIIe siècle

Vanessa Obry

Obry, Vanessa, "Amitiés de femmes, ordre social et ordre narratif dans les romans français en vers du XIIIe siècle", dans Bertrand Haan, Christian Kühner (éd.), Freundschaft | Amitié. Eine politisch-soziale Beziehung in Deutschland und Frankreich 12.–19. Jahrhundert. Un lien politique et social en Allemagne et en France XIIe–XIXe siècle, discussions 8, 2013.

Résumé de l’article

Si le lien amical est le plus souvent décliné au masculin dans les textes épiques ou romanesques médiévaux, il n’est pas rare qu’un personnage féminin central soit doté d’une amie fidèle dont le rôle est décisif pour son parcours. Alors que l’amitié est souvent représentée comme un substitut provisoire de la relation amoureuse, elle n’en est pas moins contractuelle et ritualisée que peut l’être, dans le même type de récits, l’amitié entre hommes. L’analyse de trois romans du XIIIe siècle, Galeran de Bretagne d’un certain clerc Renaut, L’Escoufle de Jean Renart et Meraugis de Portlesguez de Raoul de Houdenc, montre que l’amitié féminine constitue souvent une expérience de changement de milieu social pour l’héroïne, qui contribue à l’ériger en figure héroïque. Le lien amical entre des personnages féminins se présente par conséquent comme une remise en cause, toujours provisoire et en partie ludique, des règles sociales établies.

Lire la suite (Perspectivia.net)