Accueil / Actualités et liens utiles / Liens utiles / Alpage : AnaLyse diachronique de l’espace (...)

Alpage : AnaLyse diachronique de l’espace urbain PArisien : approche GEomatique

CNRS

ALPAGE est un programme de recherche, initié en 2006, grâce au soutien de l’Agence nationale de la recherche. Fondé sur l’association de 4 laboratoires, et la collaboration de nombreux autres partenaires, il est coordonné par Hélène Noizet, membre du LAMOP. Il fédère une vingtaine de chercheurs universitaires ou CNRS, en sciences humaines et sociales et en sciences et technologies de l’information et de la communication. Ainsi, ces historiens, géomaticiens et informaticiens construisent-ils ensemble un système d’information géographique (SIG) sur l’espace parisien pré-industriel.

Les actes du colloque de juin 2010 ont donné lieu à la publication d’un ouvrage (Paris de parcelles en pixels), et du plan de Paris au début du 19e siècle en format A1 et A2 (plan ALPAGE-Vasserot).

Après la phase financée du projet (2006-2010), qui a permis de fabriquer les fonds de plan pour le début du 19e siècle, ce groupe forme un réseau de chercheurs et d’étudiants travaillant sur l’histoire de Paris, sans financement dédié. Chacun, en fonction de ses thématiques et intérêts propres, crée de nouvelles données géohistoriques sur Paris. Ce site et la plateforme cartographique sont donc mis à jour une à deux fois par an, afin d’y intégrer les nouvelles données, validées par les administrateurs (Hélène Noizet, Laurent Costa, Eric Grosso) et/ou les référents du groupe (Boris Bove, Sandrine Robert). Le groupe est ouvert à tous ceux qui se posent des questions historiques d’ordre spatial concernant Paris, dès lors que les principes suivants sont acceptés : la traçabilité (production des données et des métadonnées, permettant d’identifier l’auteur, le contexte et les caractéristiques de la donnée) et la publicité (les données sont destinées à être mises en ligne, au moins en visualisation et parfois en téléchargement, afin que tout le monde en profite).

Actuellement, un étudiant italien, Davide Gherdevich, termine son post-doctorat (2013-2015), au LAMOP, pour créer de nouvelles données, grâce à une bourse Marie Curie. Par ailleurs, le projet Alpage est associé au programme Archéologies du Bassin Parisien, de l’UMR 7041 ArScAn. Ce programme fédère un ensemble de projets qui fabriquent des référentiels géohistoriques à l’échelle du bassin parisien.

Consulter le site Alpage : base publique