Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Colloques et journées d’études / 27-28 fév. 2015, Bourg-en-Bresse : Princesses (...)

27-28 fév. 2015, Bourg-en-Bresse : Princesses et Renaissance(s). La commande artistique de Marguerite d’Autriche et de son entourage

Le monastère royal de Brou co-organise, avec l’Université Pierre Mendès-France de Grenoble, les vendredi 27 et samedi 28 février 2015 un colloque international intitulé PRINCESSES ET RENAISSANCE(S), La commande artistique de Marguerite d’Autriche et de son entourage.

Le chantier du monastère royal de Brou a donné lieu entre 1506 et 1532, à une exceptionnelle émulation artistique grâce à la collaboration d’artistes bressans, lyonnais, tourangeaux, savoyards, flamands, italiens et allemands de grande réputation, sous l’impulsion et le mécénat d’une des plus grandes figures historiques féminines de son temps, Marguerite d’Autriche.

Le monument, sa fondatrice et les artistes qu’elle a recrutés, ont joué un rôle essentiel dans les transferts artistiques européens à l’aube des Renaissances, à la fois comme foyer d’accueil de ces idées nouvelles mais aussi comme centre de rayonnement à l’échelle locale, régionale (au sein de l’ancien duché de Savoie), et internationale.

Ce colloque est l’aboutissement du programme d’animation scientifique ARC 5 « Le monastère royal de Brou, un foyer d’art international au temps des Renaissances » piloté par l’université de Grenoble (Histoire de l’art), et associant celles de Chambéry (Histoire) et Lyon I (Laboratoire Liris), ainsi que le monastère royal de Brou. En 2013-14, trois séminaires de recherche et une journée d’étude se sont tenues à Bourg, Grenoble et Chambéry. Ce colloque réunira les plus grands spécialistes internationaux, en histoire et histoire de l’art parmi lesquels Dagmar Eichberger (Trèves et Heidelberg), Philippe Lorentz et Fabienne Joubert (Paris IV Sorbonne), Maryan Ainsworth (Metropolitan Museum of Art, New-York), Frédéric Elsig (Genève)...
Les résultats de ces recherches enrichiront les contenus de l’espace d’interprétation du monument et d’une ambitieuse exposition visant à reconstituer la collection de peintures et le trésor d’objets d’art légués par Marguerite d’Autriche, prévus ces prochaines années.

Programme