Accueil / Représentation et festivités / Festivités et réceptions / Etudes modernes / Les arts éphémères à la Renaissance : entre (...)

Les arts éphémères à la Renaissance : entre tradition dynastique et innovation artistique

Julie Chaizemartin

Julie Chaizemartin, « Les arts éphémères à la Renaissance : entre tradition dynastique et innovation artistique », dans Le Verger, Bouquet VI, 2014.

Extrait de l’article

A la fin du XVIe siècle, à Ferrare, sont organisés de grands banquets et de somptueuses fêtes de cour qui atteignent une magnificence inégalée sous Hercule II d’Este et Alphonse II d’Este. Intermèdes, naumachies et mises en scènes spectaculaires d’inspiration littéraire sont le lieu d’expériences et d’innovations artistiques. Héritées d’une longue tradition théâtrale et festive, ces formes d’art éphémères exaltent la puissance de la famille d’Este et rivalisent avec les autres cours sur les plans artistiques et politiques, en premier lieu avec la cour des Médicis de Florence. Aujourd’hui encore peu connues, les fêtes ferraraises apportèrent les ingrédients nécessaires au tournant artistique vers le spectacle baroque.

Lire la suite (Cornucopia)