Accueil / Représentation et festivités / Funérailles et nécropoles / Etudes modernes / L’abbé Suger et Saint-Denis

L’abbé Suger et Saint-Denis

Giles Constable

Constable Giles. L’abbé Suger et Saint-Denis, Cahiers de civilisation médiévale, 1981, vol. 24, n° 95, pp. 327-331

Extrait de l’article

L’abbé Suger et Saint-Denis (Symposium de New York, 10-12 avril 1981). Suger, l’abbé de Saint- Denis, dont le neuvième centenaire — celui de sa naissance — a été célébré à New York par un symposium et par une exposition, Suger a toutes les apparences d’un grand homme. Personne, à l’exception peut-être de Bernard de Clairvaux, ne présente des aspects aussi divers, ou n’eut autant d’influence sur l’histoire de son époque. Quoique Bernard se soit manifesté davantage que Suger dans le domaine de la théologie et dans celui de la religion, et ait exercé une plus large influence internationale, Suger travailla plus que lui à l’épanouissement des arts et au développement de la monarchie en France. La nature précise de sa contribution cependant demeure quelque peu une énigme ; peu de grands hommes d’action sont connus aussi exclusivement par leurs propres écrits que Suger, surtout dans sa Vie de Louis VI et dans ses traités sur sa propre administration et sur la consécration de l’église de Saint-Denis.

Lire la suite (Persée)