Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Colloques et journées d’études / 3 fév. 2015, Paris : Paris, ville de cour ? La (...)

3 fév. 2015, Paris : Paris, ville de cour ? La place de la capitale dans l’itinéraire de la cour des derniers Valois

Conférence de Caroline zum Kolk donnée dans le cadre du cycle de conférences "Les Mardis de Lauzun", organisé par l’IEA de Paris.
Lieu : IEA de Paris, 17 quai d’Anjou, 75004 Paris
Inscription : http://paris-iea.fr/node/2458

À la fin du Moyen Âge, les cours réduites et fonctionnelles du Moyen Âge se transforment en des organes politiques de premier plan qui brillent par leur taille et leur faste. La cour de France suit cette évolution tout en conservant un mode de vie itinérant, se déplaçant sans cesse d’une ville et d’un château à l’autre. Ce n’est qu’au début des années 1560, période où Catherine de Médicis assure la régence pour le jeune Charles IX, qu’apparaissent les indices d’une réforme qui vise à mettre un terme à l’itinérance curiale et l’installation de la cour à Paris. Les mesures prises par la reine, dont la construction du palais des Tuileries, modifient le statut de la capitale et les fonctions des résidences royales des alentours. La réforme va de pair avec une réflexion sur l’étiquette de cour et l’organisation d’une société curiale qui a perdu son caractère exclusivement masculin.

Documentée par des indices très disparates, cette tentative de réforme est passée inaperçue, d’autant plus qu’elle n’a pas porté les fruits escomptés : la crise de la fin du règne des Valois a mis un terme au séjour parisien de la cour. Elle a laissé néanmoins de nombreuses traces dans le tissu urbain et marque une étape décisive dans l’histoire de la capitale et de son rapport souvent conflictuel avec le pouvoir royal.

Caroline zum Kolk est historienne, chargée de mission à l’IEA de Paris et spécialiste de la cour de France à l’époque moderne. Elle est responsable du projet scientifique Cour de France.fr et a publié de nombreuses articles ainsi qu’un ouvrage collectif issu d’un projet de recherche qu’elle a mené pour le Centre de recherche du château de Versailles en 2010-2013 : Voyageurs étrangers à la cour de France (1589-1789) : regards croisés (Presses universitaires de Rennes / Aulica, 2014). Elle prépare actuellement un ouvrage sur la cour de Catherine de Médicis et le rôle de la maison de la reine à la Renaissance.