Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Autres / 3 mars 2015, Paris : Habiter un hôtel particulier

3 mars 2015, Paris : Habiter un hôtel particulier à Paris au XVIIe siècle

Conférence de Nicolas Courtin donnée dans le cadre du cycle de conférences "Les Mardis de Lauzun", organisé par l’IEA de Paris.

L’hôtel particulier connait à Paris au XVIIe siècle des modifications profondes qui aboutissent à la mise au point de l’archétype de la grande demeure urbaine française. Parallèlement aux évolutions purement architecturales (introduction de l’alcôve, généralisation de l’antichambre, création des pièces « à l’italienne »…) les arts décoratifs contemporains connaissent eux aussi une profonde métamorphose avec l’apparition de l’ébénisterie et la renaissance des arts textiles et somptuaires, bénéficiant du renouveau des structures de l’artisanat de luxe insufflé par Henri IV et Sully.

À partir de ce constat, nous avons confronté les inventaires après décès et les plans d’origine d’une sélection d’hôtels parisiens de manière à mieux connaitre l’ameublement de ces maisons à des moments précis. Cette analyse croisée est l’occasion de reconsidérer les distributions de ces grandes maisons parisiennes et de préciser la fonction de chaque pièce. Elle permet également de s’interroger sur la manière d’occuper l’espace.

Dans le cadre de cette intervention à l’hôtel de Lauzun, nous proposerons de nous interroger plus particulièrement sur les principales maisons de l’île Saint-Louis, comme les hôtels de Bretonvilliers ou Lambert, mais aussi Hesselin. En associant les plans de l’état d’origine des hôtels et les meubles similaires à ceux cités dans des inventaires, nous chercherons à mieux établir le caractère de ces demeures tout en établissant les usages invariants de l’art d’habiter à Paris au XVIIe siècle.

Nicolas Courtin, docteur en histoire l’art, est spécialiste de l’architecture et des arts décoratifs des XVIIe et XVIIIe siècles. Chargé de mission auprès de la Commission du Vieux Paris, ses recherches s’attachent particulièrement à conjuguer ces deux domaines de manière à appréhender dans sa globalité le domaine de l’architecture domestique. Il a publié Paris Grand Siècle (Paris, 2008), L’art d’habiter à Paris au XVIIe siècle. L’ameublement des hôtels particuliers (Dijon, 2011) et Paris au XVIIIe siècle (Paris, 2013).