Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Splendor Reginae : Passions, genre et (...)

Splendor Reginae : Passions, genre et famille. Mélanges en l’honneur de Régine Le Jan

L. Jégou (éd.)

L. Jégou (éd.), Splendor Reginae : Passions, genre et famille. Mélanges en l’honneur de Régine Le Jan, Brepols, 2015, 362 p., ISBN : 978-2-503-55309-2, 80,00 €

Un vaste panorama des recherches actuelles sur la parenté, les femmes et l’irruption des émotions dans le discours politique au Moyen Âge et dans son historiographie

Régine Le Jan a marqué de son empreinte l’histoire du haut Moyen Âge. Son œuvre a accompagné l’évolution de la discipline historique depuis plus de quarante ans. Au gré de ses publications, de colloques, de programmes de recherche, de son enseignement, elle a donné à l’histoire du haut Moyen Âge des orientations inédites. Pour lui rendre hommage, ses collègues, amis et élèves se sont inspirés de quelques-uns de ses thèmes de recherche privilégiés au fil de trente articles rassemblés ici. Dans ce volume est d’abord envisagée l’importance de la famille et des liens de parenté dans les relations de pouvoir au haut Moyen Âge, rappelant l’ouvrage fondateur que fut sa thèse Famille et Pouvoir dans le monde franc (Publications de la Sorbonne, 1995). Sont ensuite évoquées celles dont elle a si bien montré le rôle essentiel par l’évocation de figures de femmes médiévales, tout en rappelant comment a continué à peser sur elles tout le poids d’une discrimination qui se poursuit pendant toute la période. Enfin, les auteurs reviennent sur l’usage des émotions et du vocabulaire de la haine et de l’amitié, dont la place ne cesse de croître à la fois dans les domaines social et politique au fil du haut Moyen Âge.

Dédicataire des Mélanges : Régine Le Jan
Professeur à l’Université de Paris Panthéon Sorbonne, Régine Le Jan a dirigé de vastes projets internationaux qui ont joué un rôle majeur dans la réappréciation du haut Moyen Âge (les Transferts patrimoniaux, les élites au haut Moyen Âge, la compétition au haut Moyen Âge). Son ouvrage "Famille et pouvoirs dans le monde franc" est une référence incontournable de l’anthropologie historique.