Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / La Rhétorique de la Persuasion dans le ’Penser (...)

La Rhétorique de la Persuasion dans le ’Penser de Royal Memoire’ de Guillaume Michel, dit de Tours

Lidia Radi

Radi, Lidia, "La Rhétorique de la Persuasion dans le ’Penser de Royal Memoire’ de Guillaume Michel, dit de Tours", dans Réforme, Humanisme, Renaissance, n° 70, 2010, pp. 7-26.

Extrait de l’article

En 1518, chez Jehan de la Garde et Pierre le Brodeur, paraît un recueil ayant pour titre Le Penser de Royal Mémoire, composé d’une douzaine de pièces dont la plupart sont des épîtres. La taille de chacune de ces compositions varie selon son propos, et aussi selon la fonction qu’elle remplit dans la structure de l’œuvre. Chaque pièce a un caractère à la fois didactique et épidictique. La plupart sont adressées au jeune roi François Ier, pour l’inciter à se lancer dans la croisade proclamée par le pape Léon X, avec qui il signe un nouveau Concordat à Bologne en 1516. La réduction des pouvoirs de l’Église de France et la reconnaissance de l’autorité de l’Église de Rome poussent Michel à s’adresser au pape Léon X, en le louant et en l’assurant de l’appui de son « Fils Aîné » dans ses projets de croisade.

Lire la suite (Persée)