Accueil / Histoire et fonction / Maisons, services et charges / Etudes modernes / Les secrétaires particuliers sous l’Ancien (...)

Les secrétaires particuliers sous l’Ancien Régime. Les usages d’une dépendance

Nicolas Schapira

Nicolas Schapira, "Les secrétaires particuliers sous l’Ancien Régime. Les usages d’une dépendance", Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques, 40, 2007.

Résumé de l’article

La fonction de secrétaire sous l’Ancien Régime conduit directement à la question de la dépendance. Avec le secrétaire, on rencontrerait même la dépendance pure, coupée de la question de l’infériorité sociale : au cœur de cette fonction, il y a en effet la relation étroite à un maître dont le service efficace suppose d’abandonner toute indépendance d’esprit, alors même qu’il s’agit là d’un travail intellectuel. Or cela est vrai aussi bien des petits secrétaires particuliers que de secrétaires de princes ou à la limite de secrétaires d’État, c’est-à-dire de personnages puissants et honorés.

Lire la suite (Revues.org)