Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / La morale enchâssée : le cœur mangé dans le (...)

La morale enchâssée : le cœur mangé dans le prologue du ’Roman de la Rose’ moralisé de Jean Molinet

Philippe Frieden

Philippe Frieden, "La morale enchâssée : le cœur mangé dans le prologue du Roman de la Rose moralisé de Jean Molinet", Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 23, 2012, p. 85-99.

Résumé de l’article

L’usage des exempla à la fin du moyen âge a longtemps été considéré comme frappé de décadence. De même, le motif du cœur mangé aurait connu une période de silence à la même époque. Pourtant, Jean Molinet reprend le motif dans une version en prose du Roman de la Rose et le place au cœur de son prologue, lui faisant jouer un rôle similaire à celui observé dans les sermons plus anciens. On s’interrogera donc sur la valeur de cette reprise et son rôle au sein du prologue d’une entreprise assez méconnue de l’indiciaire de Bourgogne.

Lire la suite (Revues.org)