Accueil / Historiographie et méthodologie / Paléographie et archivistique / Etudes modernes / Sacrifice subi ou sauvetage organisé. Le sort (...)

Sacrifice subi ou sauvetage organisé. Le sort des archives en France durant la Grande Guerre, d’après le fonds de la direction ministérielle des Archives

Isabelle Chave

Isabelle Chave, "Sacrifice subi ou sauvetage organisé. Le sort des archives en France durant la Grande Guerre, d’après le fonds de la direction ministérielle des Archives", In Situ, 23, 2014.

Résumé de l’article

La guerre de 1914-1918 a marqué les services d’archives en France comme les autres institutions culturelles. À travers le fonds d’archives de la direction ministérielle des Archives et les études consacrées aux départements du nord-est de la France, le sort du patrimoine archivistique durant cette période est aujourd’hui mieux connu : destructions majeures et ciblées, sélection des fonds à protéger et à évacuer vers des zones-refuge loin du front, tournées territoriales d’inspection et de recensement documentaire, donnent à voir l’implication concrète des archivistes, la mise en place de véritables plans d’urgence, des réponses ciblées à une situation de crise exceptionnelle, souvent dans le souvenir des pertes déjà subies lors de la guerre franco-prussienne de 1870. Cette mémoire des conflits successifs s’illustre particulièrement dans les négociations de l’immédiat après-guerre, lorsqu’il s’agit de faire reconnaître, par les réparations, les revendications ou une politique de reconstitution documentaire, l’ampleur du choc patrimonial subi.

Lire la suite (Revues.org)