Accueil / Art et culture / Peinture et arts graphiques / Etudes modernes / Plus d’éclaircissement touchant la grande (...)

Plus d’éclaircissement touchant la grande galerie de Versailles : du nouveau sur les inscriptions latines

Hall Bjornstad

Bjornstad, Hall, Plus d’éclaircissement touchant la grande galerie de Versailles : du nouveau sur les inscriptions latines", Dix-septième siècle, 2/2009 (n° 243), p. 321-343.

Résumé de l’article

Le récent chantier de restauration de la galerie des Glaces à Versailles, achevé en 2007, a non seulement fait revivre un chef-d’œuvre qui avait perdu de son éclat et ainsi assuré la visibilité de ses détails, mais il en a aussi éclairci la genèse et la conception. Une avancée inespérée dans la compréhension du centre symbolique de l’univers louis-quatorzien a pu être accomplie, par suite de la découverte et du déchiffrement des premières inscriptions de la galerie, inscriptions rédigées en latin, qui étaient restées jusque-là totalement inconnues sous celles en français, toujours en place. Comme annoncé dès 2005 par Nicolas Milovanovic, conservateur au château de Versailles, cette trouvaille nous permet d’avoir enfin « accès à la première “lecture” des sujets de la galerie, résultat de la collaboration des deux concepteurs du programme iconographique : Charles Le Brun et Paul Tallemant ». Des 39 inscriptions latines localisées dans la galerie, 32 se sont avérées déchiffrables, mais malheureusement pas celle qui importerait le plus pour l’interprétation générale de la galerie. En effet, l’inscription centrale du tableau central – celui qui porte maintenant l’inscription française « LE ROY GOUVERNE PAR LUI MEME. 1661 » – s’est avérée être « hélas ! totalement occultée » .

Lire la suite (Cairn.info)