Accueil / Histoire et fonction / La Cour et ses maîtres / Etudes modernes / Le cas de la loi salique

Le cas de la loi salique

Éliane Viennot

Viennot, Éliane, "Le cas de la loi salique", dans Réforme, Humanisme, Renaissance, n° 67, 2008, p. 23-25.

Extrait de l’article

Le cas de la loi salique Je travaille depuis une dizaine d’années sur l’une des plus grandes impostures de l’histoire de France, ou du moins de ses cinq derniers siècles : l’histoire de la loi salique, entendue comme règle successorale de la monarchie française. Aussi curieux que cela paraisse, il existe très peu d’études sur la construction du mythe des origines saliennes de la masculinité du trône de France, élaboré durant la Renaissance et entretenu durant toute la fin de l’Ancien Régime. C’est que, loin de le dénoncer, les régimes républicains l’ont longtemps reconduit, avant de le mettre sous le boisseau purement et simplement, comme un objet honteux. Ce mythe a en effet constamment justifié l’exclusion des femmes du pouvoir dans ce pays, demeurée effective jusqu’à ces dernières années. Il y a donc encore beaucoup à éclaircir sur un sujet dont seuls quelques rares spécialistes connaissent les tenants et les aboutissants. Je m’en tiendrai ici à la seule Renaissance, centrale dans cette affaire, pour laquelle les sujets d’étude ne manquent pas.

Lire la suite (Persée)