Accueil / Histoire et fonction / Perception de la cour & la royauté / Etudes modernes / Écriture et action au XVIIe siècle : sur un (...)

Écriture et action au XVIIe siècle : sur un corpus de mazarinades

Christian Jouhaud

Christian Jouhaud, "Écriture et action au XVIIe siècle : sur un corpus de mazarinades", dans Annales ESC, année 1983, vol. 38, n° 1, pp. 42-64.

Extrait de l’article

Mazarinades : textes écrits et publiés du temps de la Fronde. La naïveté de cette définition n’est pas feinte. C’est bien leur seul point commun, une actualité brûlante mais longue de cinq ans les a produites. Elles n’ont ni le même format, ni le même nombre de pages — de une à 450 —, bien que les circonstances leur imposent un air de famille. Textes vite écrits, vite imprimés, vite lus, auxquels il fallait répondre plus vite encore pour ne perdre ni le fil, ni le filon, c’est-à-dire la clientèle. Elles ne sont même pas toutes simplement frondeuses, mais bien plus souvent demi-frondeuses, ultra-frondeuses, anti-frondeuses. En tout cas, elles furent aussitôt et fébrilement rassemblées par les collectionneurs, à commencer par Naudé pour Mazarin. Ces collections du lendemain sont à l’origine de la plupart des fonds de nos bibliothèques.

Lire la suite (Persée)