Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / "À nos destins promis ce souffle d’autres (...)

"À nos destins promis ce souffle d’autres rives" : la figure du héros dans la recension ε du Roman d’Alexandre

Christine Sempéré

Christine Sempéré, ""À nos destins promis ce souffle d’autres rives" : la figure du héros dans la recension ε du Roman d’Alexandre", Anabases, 3, 2006, 79-97.

Résumé de l’article

L’article présente brièvement l’histoire du Roman d’Alexandre, depuis ses origines, vers le IIIe siècle de notre ère, jusqu’à ses prolongements les plus modernes. Cette œuvre protéiforme n’a cessé d’évoluer au cours des siècles, s’adaptant progressivement au contexte byzantin et chrétien. L’exemple de la recension epsilon montre bien comment, à partir des données historiques mais surtout de l’imaginaire d’une société qui se cherche des héros, le personnage du roi de Macédoine devient le prototype d’une expérience humaine que la mort seule peut arrêter. Participant de différents genres littéraires, le texte d’epsilon transforme Alexandre en une figure qui, au-delà même du héros national, acquiert une dimension universelle, tant par la diversité des pays et des merveilles qu’il a vues, que par la simplicité de sa mort : accompagné d’un deuil cosmique qui rappelle celui de la Passion, mais loin de l’apothéose d’autres versions, Alexandre y meurt en souriant, comme nous aimerions nous-mêmes le faire peut-être.

Lire la suite (Revues.org)