Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / La corruption, un concept philosophique et (...)

La corruption, un concept philosophique et politique chez les Anciens et les Modernes

Thierry Ménissier

Thierry Ménissier, "La corruption, un concept philosophique et politique chez les Anciens et les Modernes.", Anabases, 6, 2007, 11-16.

Extrait de l’article

C’est une bien redoutable notion que celle de la corruption. Aussi intuitivement parlante que mal définie, on peine à décider si elle consiste en une métaphore ou si elle est susceptible d’être utilisée comme un concept, une catégorie claire et distincte capable d’appréhender rationnellement la réalité. Défiant les cloisonnements académiques, elle évoque des réalités multiples et variées pour l’historien comme pour le sociologue, pour le juriste comme pour le philosophe, sinon pour le psychologue et pour l’anthropologue. De plus, elle divise et rapproche tour à tour les Anciens et les Modernes, selon qu’on l’envisage en tant que notion philosophique ou sur le terrain de la théorie sociale et politique.

Lire la suite (Revues.org)