Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / Antiquité et métamorphose à la Renaissance. Pic (...)

Antiquité et métamorphose à la Renaissance. Pic de la Mirandole et Giordano Bruno

Karine Safa

Karine Safa, "Antiquité et métamorphose à la Renaissance. Pic de la Mirandole et Giordano Bruno", Anabases, 8, 2008, 127-136.

Résumé de l’article

La Renaissance est héroïque : héroïque dans la pratique d’un humanisme qui rassemble mais reste différentiel ; héroïque en maintenant un équilibre fugace entre la Pensée et le Réel alors qu’elle vit l’expérience douloureuse du décentrement.
Le schème de la métamorphose, particulièrement prégnant dans l’œuvre de Pic de la Mirandole et de Giordani Bruno, témoigne de ces déchirements. Exaspéré par sa finitude, l’homme de la Renaissance voit dans la métamorphose la voie royale pour échapper à la dure loi des vicissitudes. Sagesse des Anciens qui avaient compris la nécessité pour l’homme de parcourir l’être dans sa diversité, de devenir toute chose, pour gagner l’immortalité.

Lire la suite (Revues.org)