Accueil / Vie quotidienne / Itinérance, voyages et exil / Etudes modernes / Lumières et émigration : les itinéraires (...)

Lumières et émigration : les itinéraires culturels du comte d’Espinchal

Frédéric Derne

Frédéric Derne, "Lumières et émigration : les itinéraires culturels du comte d’Espinchal", Siècles, 19, 2004, 41-56.

Extrait de l’article

Ce travail de doctorat tend à mettre en valeur un fonds privé exceptionnel, déposé à la BMIU de Clermont-Ferrand sous le nom de « Journal de voyage du comte d’Espinchal » (disponible sous les côtes MS 301 à MS 313), carnets d’émigration d’un habitué de Chantilly perçu par ses contemporains comme le Saint-Simon de la fin du XVIIIe siècle. Grand lecteur, ouvert aux Lumières, amateur confirmé de théâtre et habitué des salons parisiens, sans complaisance dans ses jugements, le comte d’Espinchal s’avère être un observateur hors pair de la vie sociale et culturelle des émigrés français en Allemagne et en Italie entre le 17 juillet 1789 (date de sa sortie de France en compagnie du prince de Condé) et 1801 (lors de son retour après l’amnistie napoléonienne) où ses responsabilités militaires et diplomatiques l’amènent. Il est donc le fil conducteur idéal d’une enquête concernant le regard que les émigrés français portent sur les pratiques sociales et culturelles européennes, enquête qui se veut le pendant de celle récemment menée par Karine Rance sur les aspects strictement politiques de l’émigration française outre-Rhin.

Lire la suite (Revues.org)