Accueil / Individus, familles, groupes / Nobles et Tiers Etat / Ouvrages avant 1800 / Mes souvenirs

Mes souvenirs

Jacob Nicolas Moreau

Moreau, Jacob Nicolas, Mes souvenirs, Paris, Plon, 1898

Extrait de l’introduction présentant l’auteur

(...) Mis en vue par quelques légers travaux de plume, distingué par le vieux maréchal de Noailles, alors tout-puissant, il [Moreau] fut chargé par Louis XV (1755) de défendre nos intérêts en Amérique, et de sonner le tocsin en Europe contre la perfidie des Anglais. A dater de cette époque, attaché au ministère des Affaires étrangères comme chef d’un cabinet de législation, auquel s’adjoint bientôt, grâce à lui, un dépôt des chartes, il a pour mission d’éclairer les ministres dans les questions spéciales de leur département : il est leur conseil, et, jusqu’à la Révolution, il remplit ces fonctions délicates avec un dévouement qui n’a d’égal que sa modestie.

Là ne se borne pas son activité : nommé premier conseiller de Monsieur, comte de Provence, à la formation de sa maison ; puis, successivement, conseiller à la Cour des comptes, aides et finances de Provence, député de cette compagnie près le gouvernement, bibliothécaire de la reine Marie-Antoinette, enfin historiographe de France, il s’acquitte des devoirs de ses places à la satisfaction générale, et trouve encore le temps de se livrer à de nombreux travaux littéraires.

Consulter la première partie (Internet Archive)
Consulter la deuxième partie (Internet Archive)