Accueil / Vie quotidienne / Itinérance, voyages et exil / Etudes modernes / La grande mutation des routes de France au (...)

La grande mutation des routes de France au XVIIIe siècle

Guy Arbellot

Guy Arbellot, La grande mutation des routes de France au XVIIIe siècle, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations Année 1973 Volume 28 Numéro 3 pp. 765-791.

Extrait de l’article

Le réseau français se trouvait dans un piteux état au début du règne de Louis XV. Tous les témoignages du temps sont unanimes sur ce point, et le pénible voyage de Marie Leczinska à travers les provinces de l’Est pour rejoindre Paris en 1725 en fut la meilleure illustration. Avec le développement régulier des transports terrestres, l’entretien des routes se présentait de plus en plus comme une entreprise insoluble, une sorte de rapiéçage sans fin qu’on pratiquait toujours à la dernière extrémité et qui craquait à nouveau presque aussitôt.

Consulter l’article (Persée)