Accueil / Vie quotidienne / Itinérance, voyages et exil / Etudes modernes / Note de lecture : 1572, quand le Tout-Paris (...)

Note de lecture : 1572, quand le Tout-Paris se met à rouler en « chariot de Flandre »

Jean-Louis Bourgeon

Jean-Louis Bourgeon, "Note de lecture : 1572, quand le Tout-Paris se met à rouler en « chariot de Flandre »", dans Histoire, économie & société, Année 1999, Volume 18, Numéro 3, pp. 659 - 666.

Extrait de l’article

Tout le monde sait que, parmi les voitures à quatre roues, il faut distinguer du rudimentaire coche du XVIe siècle (non suspendu), le carrosse du XVIIe siècle (grossièrement suspendu par de rigides courroies de cuir), et plus encore la diligence du XVIIIe siècle (seule à être dotée d’une véritable suspension grâce à des ressorts d’acier).

Pour en rester à l’archaïque XVIe siècle, et plus spécialement à l’année 1572, il semble qu’à Paris, à la ville et à la cour, le dernier engin à la mode ait alors été le « chariot façon de Flandre » dont les notaires, grâce aux commandes passées par d’illustres clients, nous ont laissé une description précise. C’est ainsi qu’en prévision des noces de la sœur du roi Charles IX, Marguerite de Valois, avec Henri de Navarre, le cardinal de Bourbon, oncle du futur, décidait de se doter d’un nouvel équipage, plus digne de son rang et du rôle insigne qu’il était appelé à jouer, ayant été choisi pour bénir ce mariage princier. Voici la transcription intégrale des deux marchés passés pour l’acquisition de cette voiture de prestige avec tout son harnachement ; ils sont tous deux en date du 2 juillet 1572 (...)

Lire la suite (Persée)