Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Les décors peints du châteaux d’Ancy-le-Franc (...)

Les décors peints du châteaux d’Ancy-le-Franc (v. 1550-v. 1630)

Magali Bélime-Droguet

Magali Bélime-Droguet, Les décors peints du châteaux d’Ancy-le-Franc (v. 1550-v. 1630), Besançon, PUFC, 2016, 268 illustrations. ISBN 978-2-84867-549-7.

Le château d’Ancy-le-Franc (Yonne) fut construit entre 1546 et 1550 pour Antoine de Clermont, un grand seigneur de la cour de François Ier et d’Henri II, d’après des plans de Sebastiano Serlio. Dès l’achèvement du gros œuvre, le commanditaire se préoccupa du décor intérieur de sa demeure et tenta pour ce faire d’attirer des artistes de premier plan. L’étude stylistique des peintures de cette première campagne tend à démontrer que Primatice fut sollicité pour réaliser le décor de la chambre du seigneur, dite « chambre des Arts ». L’artiste fournit les dessins des médaillons représentant les Arts libéraux alors que la réalisation revenait à l’un de ses proches collaborateurs sur le chantier de Fontainebleau, Ruggiero de Ruggieri. La galerie de Pharsale reçut également dans les années 1560 un décor peint remarquable, attribué traditionnellement à Nicolò dell’Abate, et pour lequel l’étude stylistique semble confirmer l’intervention, ici encore, de Ruggiero de Ruggieri.

Au décès d’Antoine de Clermont en 1579, Ancy-le-Franc revint à son petit-fils, Charles-Henry de Clermont-Tonnerre. Ce dernier entreprit à son tour une vaste campagne de décoration qui commença un peu avant 1596. Les décors réalisés à cette occasion témoignent de l’influence de la seconde école de Fontainebleau. Grâce à une analyse stylistique approfondie, cinq ensembles décoratifs de cette seconde campagne peuvent être attribués à Nicolas de Hoey, peintre d’origine flamande installé à Dijon, dont la carrière et la production font ici l’objet d’une étude inédite.

La conservation d’un si vaste ensemble de décors, se rattachant à la fois à la première et à la seconde école de Fontainebleau, fait du château d’Ancy-le-Franc un haut lieu de la peinture française de la Renaissance.

Magali Bélime-Droguet est docteur en histoire de l’art de l’université Paris-Sorbonne (Paris IV/Centre André Chastel). Elle est diplômée d’études supérieures de l’École du Louvre, spécialité peinture française. En tant que Référent collections au Centre des Monuments nationaux, elle est chargée de la restauration des collections conservées dans les monuments de la région Centre, de la Bourgogne et de l’Auvergne, qui dépendent de cette institution. Depuis une dizaine d’années elle enseigne à l’Ecole du Louvre l’histoire de la peinture en France des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.