Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Dominique de Lesseps. Un diplomate français à (...)

Dominique de Lesseps. Un diplomate français à Bruxelles au temps du renversement des alliances (1752-1765)

Jean-Charles Speeckaert

J.-C. Speeckaert, Dominique de Lesseps. Un diplomate français à Bruxelles au temps du renversement des alliances (1752-1765), Bruxelles : éditions de l’Académie royale de Belgique, 2016, 208 p., ISBN : 978-2-8031-0539-7, 15€

En 1752, Dominique de lesseps est envoyé par Louis XV comme ministre chargé d’affaires à Bruxelles, dans les Pays-Bas autrichiens. À travers sa mission, ce sont les relations entre le royaume de France et son voisin du nord qui se laissent entrevoir à un moment essentiel de leur histoire. Lesseps arrive après la guerre de succession d’Autriche, lorsque Marie-Thérèse, conseillée par le chancelier Kaunitz, amorce un rapprochement secret avec Louis XV. En 1756, un traité scelle l’alliance sans précédent de ces ennemis héréditaires, les Habsbourg et les Bourbons. Cette révolution diplomatique est marquée par un conflit mondial et meurtrier : la guerre de Sept ans (1756-1763).
Dans ce contexte délicat, ce livre retrace l’action du ministre de France à la Cour du gouverneur Charles de Lorraine. Lesseps devient vite un interlocuteur privilégié et un convive apprécié du gouverneur et du ministre plénipotentiaire Cobenzl. Parvient-il, entre séduction et intimidation, à pacifier les relations entre la France et les Brovinces belgiques ? Ses tâches sont multiples. Entre son réseau d’espions, l’approvisionnement militaire, les déserteurs et le service de quelques duchesses bien en cour, il ne lui reste que peu de temps pour profiter de son idylle cachée avec une jeune bruxelloise dans la propriété de Trois-Fontaines qu’il loue à Vilvorde.
Personnage oublié, originaire de Bayonne, n’appartenant pas à la noblesse, c’est pourtant par lui que le patronyme Lesseps entre dans l’histoire de la diplomatie française.
Jean-Charles Speeckaert est diplômé en histoire de l’Université de Namur (bachelier, 2009) et de l’Université Paris-Sorbonne (master, 2011). Ses recherches sont axées sur l’histoire de la diplomatie au XVIIIe siècle. Il analyse en particulier les relations entre la France et les Pays-Bas au- trichiens, territoires voisins dont l’histoire commune est inséparable de l’équilibre et de l’identité de l’Europe. Cet ouvrage est tiré de son mémoire de master, qui a remporté le prix 2015 de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques de l’Académie royale de Belgique.