Home / News and links / Events / Calls for papers / 31 mai 2017, Issoire : La figure du combattant à

31 mai 2017, Issoire : La figure du combattant à l’époque romane

Longtemps réservée aux historiens, l’étude du recours aux armes concerne en réalité tous les champs de la médiévistique. S’incrivant dans les orientations actuelles de la New Military History, l’ambition de cette rencontre interdisciplinaire est de réunir et de faire dialoguer sur ce sujet historiens de l’art, archéologues, historiens, spécialistes de la littérature travaillant sur les xe-xiie siècles.

En suivant les pistes ouvertes par Philippe Contamine, Bernard S. Bachrach, Helen Nicholson, Dominique Barthélemy, Philippe Buc et bien d’autres, le choix a été d’éclairer la figure du combattant dans ses dimensions pragmatique et symbolique. Celle-ci noue les différents aspects de la question : pratique de la violence armée, expérience et métaphore du combat, articulation avec la vie sociale, mise en scène des différentes formes de combat guerrier au travers de leurs représentations.

Entre actualité et permanence, la figure du combattant est, en effet, très présente dans les traces des xe-xiie siècles parvenues jusqu’à nous, quelle que soit leur nature (manuscrite, iconographique, archéologique, etc). Ces traces, documents d’archives et représentations, figurées, narratives, sont autant d’intermédiaires nous permettant d’appréhender cette réalité, de manière partielle, déformée et partiale, voire instrumentalisée.

Les participants au colloque sont invités à soumettre ce large éventail de sources à un examen critique visant à approfondir et transmettre les connaissances sur le sujet, loin des clichés et des idées reçues qui ont encore trop souvent cours. L’objectif du colloque est en effet d’interroger à nouveaux frais les différentes dimensions de ce que signifie combattre à l’époque romane. Pour ce faire, certains thèmes pourront être privilégiés, sans interdire la possibilité d’autres approches :

Identités et profils du combattant : l’étude du vocabulaire médiéval désignant et/ou qualifiant le combattant ; le positionnement social du combattant (bellator, miles, etc…) ; les attributs et codes esthétiques du combattant dans l’iconographie ; les traces archéologiques de l’activité guerrière ; le cadre chevaleresque (force et limites) ; les piétons ; les combattants à cheval ; les personnels spécialisés (mercenaires, archers, sapeurs, etc.) ; les combattants ecclésiastiques (ordres militaires, évêques et abbés) ; la question des femmes combattantes.

Voies et espaces du combattant : les différents types de guerres (guerre décrétée par une autorité institutionnalisée, croisade, guerre seigneuriale, faide, révolte) ; les lieux du combattant (fortifications, espaces castraux, etc.) ; l’éducation au maniement des armes et au combat ; l’équipement du combattant (protections, armements, apparats, etc.) ; la place de la guerre dans la construction de l’ethos aristocratique et ecclésiastique ; le tournoi.

Images et visions du combattant : le combattant dans la littérature romane ; le combattant dans l’art ;étude des discours (tous types de supports) visant à commémorer, exalter, critiquer, condamner le combattant ; tentatives pour normer la pratique guerrière (guerre juste, Paix de Dieu, Trêve de Dieu, etc.) ; mise en scène aux Xe-XIIe siècles d’affrontements historiques ou légendaires ; altérité du combattant (l’ennemi, le Sarrasin, etc.) ; le thème du combat contre des monstres (dimension symbolique mais aussi ornement, fantaisie).

Le combattant et le sacré : les rituels du combattant ; la guerre et la liturgie ;le recours aux reliques des saints à la guerre ; le Dieu des armées ; le culte des saints combattants et psychomaques ; l’évocation romane des épisodes guerriers bibliques ; le combattant comme métaphore spirituelle (dimension symbolique de la panoplie guerrière, vices et vertus, le martyr combattant, combat contre le démon).

Calendrier et modalités de soumission

Date limite d’envoi des propositions de communication : 31 mai 2017 (titre de la communication et résumé de 10 lignes maximum en français et en anglais).
Réunion du conseil scientifique et élaboration du programme : début juillet 2017. Vous recevrez aussitôt un courrier vous avisant de la décision du conseil scientifique.
20, 21 et 22 octobre 2017 : colloque et excursion.
15 mai 2018 : date limite d’envoi des textes pour publication.

Vos propositions de communication sont à retourner avant le 31 mai 2017 par mail à davbmorel at gmail.com et sebastien.fray at univ-st-etienne.fr
Merci d’y préciser vos nom et prénom ; Profession / Structures de rattachement ; Adresses postale et email ; Titre et Résumé (Anglais / Français)

Comité scientifique

Marie Charbonnel, Docteure en histoire de l’art et archéologie médiévale de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, AUSONIUS, Université Bordeaux-Montaigne.
Pascale Chevalier, Maître de conférences en histoire de l’art et archéologie médiévale à l’Université Clermont Auvergne (Clermont-Ferrand) - ARTeHIS – CNRS UMR 6298, Dijon.
Martine Jullian, Maître de conférences honoraire en histoire de l’art médiéval à l’Université Pierre Mendès France de Grenoble.
Annie Regond, Maître de conférences honoraire en histoire de l’art moderne à l’Université Clermont Auvergne - Centre d’Histoire Espaces et Cultures - Clermont-Ferrand.
Alessia Trivellone, Maître de conférences en histoire médiévale à l’Université Paul Valéry - Montpellier 3 – Centre d’Études médiévales de Montpellier.
Vincent Debiais, Chargé de recherches au C.N.R.S., Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévale, U.M.R. 7302, Université de Poitiers.
Pierre Deneuve, Attaché de Conservation du Patrimoine à la ville d’Issoire, Responsable adjoint du Centre d’art roman Georges-Duby d’Issoire.
Jean-Luc Fray, Professeur d’histoire médiévale à l’Université Clermont Auvergne – Centre d’Histoire Espaces et Cultures, Clermont-Ferrand.
Sébastien Fray, Maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne, LEM-CERCOR UMR 8584
Christian Gensbeitel, Maître de conférences en histoire de l’art médiéval à l’Université Bordeaux-Montaigne, IRAMAT - UMR 5060
Christian Karoutzos, Adjoint à la culture à la ville d’Issoire et secrétaire de l’association Terres Romanes d’Auvergne.
David Morel, Docteur en histoire de l’art et archéologie médiévale de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand - Ingénieur de recherches en archéologie médiévale, bureau d’investigations archéologiques Hadès, Cournon d’Auvergne.
Éric Sparhubert, Maître de conférences en histoire de l’art médiéval à l’Université de Limoges, CRIHAM – EA 4270

Lieu :
Halle aux Grains
Issoire, France (63)