Home / News and links / Events / Calls for papers / 30 mars 2017, Paris : La diplomatie des (...)

30 mars 2017, Paris : La diplomatie des lettres au XVIIIe siècle: France-Italie

Le deuxième colloque qui se déroulera dans le cadre des rencontres bilatérales entre la Société française et la Société italienne d’étude du Dix-huitième siècle (SFEDS/SISSD) est organisé avec la participation et le soutien de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (EA 3979 LECEMO / Les Cultures de l’Europe Méditerranéenne Occidentale / EA 174 FIRL / Formes et Idées de la Renaissance aux Lumières), de l’équipe « Ecritures des Lumières » de l’UMR 8132 ITEM, du Laboratoire d’études Romanes de l’Université Paris 8, des Universités de Rome « La Sapienza », de Florence et de Modène. Il portera sur l’activité variée des diplomates européens, avec une attention toute particulière aux relations entre l’Italie et la France au XVIIIe siècle.

En Europe, au XVIIIe siècle notamment, les diplomates jouèrent non seulement un rôle important en matière de relations politiques et institutionnelles, mais eurent aussi une fonction décisive de médiateurs culturels de très haut niveau, notamment dans un certain nombre de domaines, tels que la circulation des livres, les études sur l’antiquité, la production artistique, l’activité de traduction, l’édition. Le rapport privilégié qui existe entre l’Italie et la France, en raison de leur proximité linguistique et culturelle, fait de l’étude de ces activités liées à la diplomatie un observatoire de choix, susceptible de produire des résultats importants. A travers l’identification et l’étude de sources de différentes natures, aussi bien imprimées que manuscrites, souvent peu ou pas exploitées, pourra émerger un certain nombre d’éléments essentiels pour explorer davantage l’histoire des relations intellectuelles et culturelles entre France et Italie, au XVIIIe siècle, tout en les replaçant dans le cadre plus vaste d’un système européen complexe. L’objectif du colloque est d’inscrire les profils des nombreux protagonistes de ce système d’échanges dans une cartographie européenne qui permette d’étudier le fonctionnement global de ces réseaux qui favorisèrent la diffusion de thématiques politiques, de nouveaux paradigmes philosophiques et de modèles scientifiques (tel que le newtonianisme) qui se retrouvent progressivement au coeur d’un débat supranational, crucial pour la délimitation même de l’espace européen, de ses frontières idéales, de son identité hétéroclite. Parmi les axes qui pourront être explorés lors du colloque, signalons :

1) Les relations diplomatiques entre les Etats de la Péninsule et la France ;

2) Le profil, le rôle et l’activité politique des ambassadeurs et du personnel diplomatique ;

3) Les relations entre diplomatie et franc-maçonnerie ;

4) Les mécènes dans le domaine de la production musicale et théâtrale ;

5) Les rapports entre diplomatie, édition et traduction ;

6) La circulation des idées ;

7) La production artistique ;

8) Les études et le commerce de l’antiquité.

Les propositions de communication (env. 2000 signes), en français ou en italien, accompagnées d’un bref CV, devront parvenir à l’ensemble du comité organisateur impérativement avant le 30 mars 2017.

Les langues du congrès seront le français et l’italien. Les propositions seront évaluées par un Conseil scientifique.

Comité organisateur et contacts SFEDS :

Christian Del Vento, secrétaire général de la SFEDS (Université Sorbonne Nouvelle, christian.del-vento at sorbonne-nouvelle.fr) ; Jean-Paul Sermain (Université Sorbonne Nouvelle, jean-paul.sermain at wanadoo.fr ) ; Pierre Musitelli (ENS de Paris, pierre.musitelli at ens.fr) ; Xavier Tabet (Université Paris 8, xavier.tabet at wanadoo.fr ). SISSD : Beatrice Alfonzetti, présidente de la SISSD (Université de Rome « La Sapienza », beatrice.alfonzetti at uniroma1.it) ; Silvia Tatti (Université de Rome « La Sapienza », silvia.tatti at uniroma1.it) ; Duccio Tongiorgi (Université de Modène, duccio.tongiorgi at alice.it) ; Rolando Minuti (Université de Florence, rolando.minuti at unifi.it)