Home / Art and culture / Literature and philosophy / Modern studies / Les imprimés sur vélin d’Antoine Vérard : (...)

Les imprimés sur vélin d’Antoine Vérard : d’Ogier le Danois au Merlin de la bibliothèque d’Henry VII enluminé par le maître de Jacques de Besançon(1498)

Irène Fabry-Tehranchi

Fabry-Tehranchi, Irène, "Les imprimés sur vélin d’Antoine Vérard : d’Ogier le Danois au Merlin de la bibliothèque d’Henry VII enluminé par le maître de Jacques de Besançon(1498)", Mémoires du livre, vol. 7, n° 1, 2015

Résumé de l’article

Les éditions de luxe imprimées sur vélin et enluminées tiennent une place stratégique dans la production d’Antoine Vérard, puisqu’elles lui ont notamment permis de chercher l’appui de prestigieux patrons, y compris les rois de France et d’Angleterre. Cet article entreprend une comparaison de l’illustration de l’édition papier courante du Merlin de 1498, avec celle de deux exemplaires enluminés dans l’atelier du maître de Jacques de Besançon, l’un de ces ouvrages ayant appartenu à la bibliothèque du roi Henry VII. Nous abordons la question du remploi des gravures et l’examen de l’ajustement ou de la création iconographiques opérés dans les objets hybrides que constituent les ouvrages imprimés sur vélin. L’étude de différents exemplaires du Merlin de 1498 est mise en perspective par des références à la tradition manuscrite de l’oeuvre et par des comparaisons avec des imprimés sur vélin d’Ogier le Danois, également publié par Vérard la même année, un ouvrage qui, dans sa version papier, utilise plusieurs gravures également remployées dans le Merlin.

Lire la suite (Erudit)