Accueil / Représentation et festivités / Entrées et cortèges / Etudes modernes / Embrasser le guerrier enflé de haulx exploitz (...)

Embrasser le guerrier enflé de haulx exploitz » : les ratés durant l’entrée de Charles IX à Paris en 1571

Philippe Nadeau

Nadeau, Philippe, "« Embrasser le guerrier enflé de haulx exploitz » : les ratés durant l’entrée de Charles IX à Paris en 1571", thèse d’histoire, Université de Montréal, 2015

Résumé de la thèse

Le présent mémoire cherche à comprendre la nature des rapports entre la ville de Paris et le roi Charles IX grâce à l’étude de l’entrée royale de ce dernier dans la capitale en 1571. Pour l’historien, l’étude des grands rituels monarchiques permet de saisir les mécanismes symboliques de communication qui créent en quelque sorte le pouvoir royal. L’entrée royale, rituel codifié durant lequel une ville accueille son souverain, permet d’observer la nature des rapports entre le pouvoir monarchique et le pouvoir urbain. Généralement perçue comme un moment consensuel, l’entrée royale peut aussi servir de cadre pour les édiles urbains afin d’exprimer leurs désaccords à l’égard des politiques du roi. La confrontation entre la relation officielle de l’entrée et les archives municipales met au jour une série de ratés nous permettant de déconstruire l’image de concorde longtemps associée à l’entrée de 1571. Loin d’être un portrait élogieux du roi Charles IX, le programme de l’entrée parisienne de 1571 célèbre plutôt Catherine de Médicis et le duc Henri d’Anjou. En cela, les édiles parisiens expriment leurs critiques face à un pouvoir monarchique dont l’inaction durant les guerres de religion illustre la trop grande faiblesse.

Lire la suite (Université de Montréal)