Accueil / Art et culture / Peinture et arts graphiques / Etudes modernes / Jean Poyet peut-il être l’auteur des heures du (...)

Jean Poyet peut-il être l’auteur des heures du Tilliot ?

Pierre-Gilles Girault

Pierre-Gilles Girault, "Jean Poyet peut-il être l’auteur des heures du Tilliot ? ", dans Revue de l’Art, année 1995, volume 110, numéro 1, pp. 74 - 78.

Extrait de l’article

La récente exposition Quand la peinture était dans les livres, présentée à la Bibliothèque nationale du 20 octobre 1993 au 16 janvier 1994, a fait connaître à un large public l’œuvre et le nom de Jean Poyet, peintre célèbre en son temps, mais dont, de nos jours, la réputation n’avait encore guère franchi les limites d’un petit cercle de spécialistes.

C’est lui qui, plus que Bourdichon, paraît désormais dominer la période 1480-1520 de l’enluminure de l’école de Tours, voire de la France tout entière. Ses œuvres les plus remarquables, regroupées grâce à leur écriture picturale bien reconnaissable, semblent être les Heures Teyler (fig. 2) et les Heures du Tilliot (fig. 3).

On donne aussi à l’artiste quelques dessins et patrons de vitraux, ainsi que le triptyque de Loches, depuis longtemps regardé comme de l’école de Fouquet ou attribué de façon peu convaincante à Bourdichon dans sa jeunesse.

Cette production abondante et de qualité surpasse celle de Bourdichon et révèle une personnalité artistique plus originale et plus puissante que celle de son illustre contemporain. Cet œuvre a progressivement été reconstitué, depuis une quinzaine d’années, par François Avril, ainsi que par Nicole Reynaud, Janet Backhouse et John Plummer. Celui-ci a été le premier à présenter comme acquise l’identification de cet artiste remarquable avec Jean Poyet.

Lire la suite (Persée)